6. LOI, DROIT ET GARDIENS DE LA PAIX

 

Le nouveau système de droit intègre les lois de la nature et forme

la structure d’un nouvel organisme social sain, juste en soi,

dans laquelle l’homme et la nature sont également respectés.

 

Pourquoi ce changement est nécessaire
Lire ici

Notre système juridique et notre État représentent aujourd’hui plutôt les intérêts

des sociétés multinationales qui y sont rattachées, que de veiller au bien-être

de son peuple. Ce faisant, ils soutiennent massivement la tendance à la consommation et l’exploitation de la nature.

Dès que l’État de droit met le bien-être de son peuple au premier plan,

même les pays les plus agressifs n’auront plus de raisons d’attaquer.

Les pays ne peuvent plus être exploités économiquement, socialement, économiquement et environnementalement.

Ils ne se lient pas non plus avec des pays agressifs et menaçants.

6a.)

Le système juridique est au service de l’ensemble de l’organisme vivant qu’est la Terre

L’ordre juridique est au service de l’ensemble de l’organisme social et harmonise les différents intérêts et les pulsions de vie en constante éclosion.

Elle veille par exemple à ce que les intérêts de l’économie ou du développement potentiel ne se fassent pas au détriment de la nature.

La vie juridique garantit que toutes les personnes – indépendamment de leur sexe, de la couleur de leur peau, de leur orientation sexuelle, intellectuelle ou spirituelle – bénéficient toujours de l’égalité des droits et des chances.

En outre, elle assure un équilibre sain entre la santé, le développement du potentiel, l’économie et les espaces de vie.

Le droit est centré sur l’humain, et non sur la construction de sa « personne« .

6b.) Les nouvelles lois/propositions sont clairement structurées, rédigées simplement et faciles à comprendre.

Elles sont basées sur la nouvelle Constitution et sont rédigés par un Conseil des Sages spécial en étroite communication avec tous les autres Conseils des Sages spécialisés par thème, puis soumis au vote du peuple souverain du pays.

6c.) La police en tant que gardienne de la loi, amie et assistante.

La police remplit son rôle d’amie et d’aide – des personnes, des plantes, des animaux, des eaux, de l’air, des paysages, des forêts et de l’humus – et soutient la reconstruction de tous les domaines de la vie pendant la phase de transition.

Elle est au service de la Constitution et des lois décidées par le peuple souverain.

Les agents de la paix et les policiers sont au service du peuple et suivent les cours de la Nouvelle Conscience, ainsi qu’une formation complémentaire spéciale en communication non violente, maintien de la paix, médiation, etc., développant ainsi des compétences qui peuvent ensuite être utilisées dans les prisons ou dans les opérations de sauvetage humanitaire.

Les pouvoirs exécutif et législatif sont clairement séparés.

6d.) Les militaires fonctionnent en tant que gardiens de la paix

Il s’agit essentiellement d’une armée purement défensive, nos soldats de la paix s’offrent en temps de paix là où on a le plus besoin d’eux.

Elle n’effectue plus non plus de missions à l’étranger, sauf à des fins humanitaires ou environnementales (par exemple, secours en cas de catastrophe) ou pour la construction de structures sociales et environnementales.

6e.) Jurisprudence

La jurisprudence consiste également à identifier et à guérir les origines des conflits ou de l’acte. Des techniques telles que la médiation, les constellations familiales, les rituels de pardon comme le Ho’oponopono, etc. sont utilisées à cette fin.

6f.) Des centres de potentiel au lieu de prisons

Des centres de développement potentiel sont créés où les personnes ayant commis des actes criminels suivent un programme de thérapie intensive de resocialisation. Activités telles que les arts créatifs, les pratiques spirituelles, les services sociaux, le théâtre et la danse ou la musique leur permettent de se souvenir à nouveau de leurs bonnes qualités d’êtres humains. Là aussi, ces personnes guérissent en lien avec la nature et les animaux. Par exemple, un bon exemple est fourni par cette vidéo d’une prison aux Philippines où la danse était proposée aux détenus. Le taux de violence a chuté à presque 0 % en très peu de temps, et les cellules ont pu rester ouvertes à l’intérieur de la prison.

Si toi aussi, tu partages cette vision de la Nouvelle Terre, offre-nous ton OUI.

Montrons au monde, combien nous sommes

Laisser un commentaire

de German
X