6. DROIT, GARDIENS DE LA LOI ET DE LA PAIX

 Le nouveau système juridique intègre les lois universelles de la Nature et constitue la structure d’un nouvel organisme social sain et intrinsèquement juste, dans lequel les hommes et la nature sont respectés sur un pied d’égalité.

6a.) Un système juridique au service de l’harmonie entre tous les organismes vivants sur Terre.

Il harmonise les différents intérêts et les impulsions de vie toujours renaissantes.
L’organisation juridique veille à ce que les intérêts de l’économie ou du développement du potentiel ne se fassent pas au détriment de la nature.
La vie juridique veille à ce que tous les êtres humains – quels que soient leur sexe, leur couleur de peau, leur orientation sexuelle, intellectuelle ou spirituelle – aient toujours des droits  équivalents.
En outre, il veille à un équilibre sain entre la santé, le développement du potentiel, l’économie et les espaces de vie.
Le droit est axé sur l’être humain et non sur la seule construction de sa « personne » physique.

6b.) Les nouvelles lois et règlementations sont clairement structurées, écrites simplement et faciles à comprendre.

Ils sont basés sur la nouvelle constitution et sont rédigés par un « Cercle de sages » spécial qui est en étroite communication avec tous les autres cercles de sages spécialisés par thème, et sont ensuite soumis au vote du peuple souverain du pays.
Les pouvoirs exécutif et législatif sont clairement séparés sans ambiguïté.

6c.) Les défenseurs des droits (anciennement policiers) au service de la vie

Les gardiens de la loi choisissent leur métier par vocation, mus par les plus hautes valeurs morales et éthiques.
Ces polices gardiens assument leur rôle d’ami et d’aide au service du respect de la constitution et des lois adoptées par les hommes souverains ; du respect des droits et devoirs  des hommes, des plantes, des animaux, des eaux, de l’air, des paysages, des forêts et de l’humus.
Ils réalisent leur  mission en toute impartialité, tout comme le système judiciaire.
Ils délivrent leur mission avec le plus d’humanité possible. Pour ce faire ils suivent des cours leur permettant d’accéder à une plus grande sensibilité lors de leurs interactions avec les citoyens (communication non violente, en maintien de la paix, en médiation) et une plus grande ouverture de conscience sur  les enjeux sociétaux et planétaires.

6d.) L’armée fait office de gardiens de la paix

Il n’y a pas de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin.
Mahatma Gandhi
Dès que nous avons atteint une nouvelle conscience de la vie,
nous orientons notre cœur et notre esprit, toutes nos actions,
toutes nos « institutions » vers la paix.
Pendant la phase de transition, les gardiens de la paix aident à la mise en place de structures sociales et écologiques dans le monde entier et soutiennent les affaires humanitaires et environnementales.
Il n’y a plus d’interventions armées à l’étranger dans des
pays étrangers.

Si, au cours de la phase de transition, les gardiens de la paix sont encore invités à faire quelque chose qui, selon leur sens moral ou éthique, ne serait pas juste, défendable ou ne servirait pas le bien de toute vie, ils peuvent le faire savoir ouvertement. Leur demande sera entendue et une amélioration sera élaborée en commun. Si aucun consensus n’est trouvé, ils seront libres de ne plus participer à cette mission.

Avec la disparition des frontières, les armes de destruction massive deviennent obsolètes, puisque la planète Terre est reconnue comme la patrie de tous les êtres humains.

Les armes qui ont été utilisées pour détruire une région sont désormais recyclées et les nouveaux équipements sont utilisés pour reconstruire la même région.
Les personnes véritablement épanouies ne convoitent pas plus de terres ou de pouvoir, ni ne ressentent le besoin de dominer qui que ce soit. La paix est rétablie.

6e.) Jurisprudence et guérison des conflits

La justice réparatrice consiste à identifier les causes du conflit ou de l’acte et à les guérir. Pour cela, des techniques comme par exemple la médiation, les constellations familiales, les rituels de pardon (comme par exemple Ho’oponopono etc.) sont régulièrement utilisées.
La justice restaurative est également utilisée pour des conflits dépassant le seul cadre du monde judiciaire : les Cercles Restauratifs s’instaurent pour  développer des processus communautaires apportant du soutien aux personnes en conflit  et  prendre soin des conflits dans nos communautés.

6f.) Centres de développement du potentiel au lieu des centres pénitenciers

Des centres de développement du potentiel sont mis en place, au sein desquels les personnes ayant commis des actes criminels suivent un programme de thérapie intensive de guérison en vue de leur réinsertion.
Des activités telles que les arts créatifs, la méditation et d’autres pratiques spirituelles, services sociaux, le théâtre, la danse ou la musique leur permettent de se souvenir de leurs bonnes qualités en tant qu’êtres humains et d’exprimer ce qu’ils ont de meilleur en eux.
Des cours d’artisanat et d’autres cours de formation continue y sont également proposés. Parallèlement, ils ont la possibilité de transmettre leurs connaissances et leurs compétences à d’autres personnes, ce qui renforce encore leur confiance et estime d’eux-mêmes.
Les programme de « réinsertion/guérison »   en lien avec la nature et les animaux.
Dans les champs qui entourent ces centres de développement du potentiel, on cultive ensemble des fruits et des légumes qui permettent non seulement d’approvisionner les centres, mais aussi les communautés environnantes. Le contact avec les animaux et les soins qui leur sont prodigués permettent de renouer avec les émotions. Basée sur les résultats remarquables obtenus sur le terrain par  cette association (Evidence <https://www.evi-dence.fr/> ) ayant obtenu le  prix « initiative justice « , On généralise les actions de « médiation animale » auprès des détenus pour les aider à se réhumaniser.
Cette vidéo <https://www.youtube.com/watch?v=hEawuJ4hvec>  d’une prison aux Philippines, où l’on proposait de la danse aux détenus, est un bon exemple du merveilleux pouvoir de guérison de la créativité. Le taux de violence a chuté en très peu de temps à presque 0%, les cellules de la prison ont pu
rester ouvertes à l’intérieur de la prison.

Si toi aussi, tu partages cette vision de la Nouvelle Terre, offre-nous ton OUI.

Montrons au monde, combien nous sommes

Laisser un commentaire

de German
X

Montrons au monde combien nous sommes nombreux.

Si vous aimez également cette vision de la Nouvelle Terre, alors SOUTENEZ la en la SIGNANT et en la PARTAGEANT autour de vous